A propos

Bien que la surdité soit la maladie professionnelle numéro une, les niveaux individuels d’exposition au bruit des travailleurs sont encore rarement connus et peu souvent suivis. En effet, les campagnes de mesures d’exposition au bruit normalisées ont comme principaux inconvénients : le coût de l’instrumentation et les difficultés associées à la  mise en œuvre. En opposition à ces procédures, les relevés de bruit non informels effectués avec des sonomètres basique “grand public” ne possèdent pas suffisamment de puissance statistique.

Le projet WikiLeq vis à  proposer une solution alternative avec  l’utilisation de téléphones intelligents.

Une application AndroidTM permet de mesurer des niveaux de bruit géo-localisés qui sont envoyés à un serveur central pour analyse . Une application web permet aux utilisateurs d’explorer leur exposition au bruit à travers un site Web ou leur téléphone.

Deux approches simultanées sont développées: la première comporte une évaluation dosimétrique personnel du quart de travail, tandis que la seconde offre une cartographie participative de niveaux pression acoustique avec la méthode de calibration innovante.